Vézelay accueillera la Saint-Vincent Tournante 2019 !


27/01/2018

La Saint-Vincent 2018 a eu lieu ce week-end à Prissé, dans le Mâconnais, et on vient d'apprendre où allait se tenir l'édition 2019 : à Vézelay, dans l'Yonne, les 26 et 27 janvier.

La Saint-Vincent Tournante du cru Saint-Véran s'est tenu ce week-end à Prissé, dans le Mâconnais et la Confrérie des Chevaliers du Tastevin vient d'annoncer l'appellation chargée d'accueillir l'édition 2019 ; c'est Vézelay, dans l'Yonne, toute nouvelle AOC village depuis début novembre 2017, qui vient d'être désignée ; la fête se déroulera les 26 et 27 janvier.


Retrouvez ci-dessous l'article sur Vézelay publié dans le numéro 139 de Bourgogne Aujourd'hui qui vient tout juste de sortir. Vous pouvez l'acheter au numéro (version papier et numérique) et/ou vous abonner.


Vézelay

La renaissance du petit poucet

Le vignoble de Vézelay, au sud du département de l'Yonne, a bien failli disparaître : à la fin des années soixante, il ne subsistait qu'un ou deux hectares de vignes sur les coteaux dominés par la célèbre basilique classée au patrimoine mondial de l'UNESCO. Relancé dans la décennie suivante par une poignée de vignerons, il vient d'accéder, moins de dix ans après le dépôt du dossier de classement auprès de l'INAO, à l'appellation « village » pour ses vins blancs issus du cépage chardonnay. « Passer en quarante ans de presque rien à une appellation communale, c'est exceptionnel » se réjouit Matthieu Woilliez, président de l'ODG. L'aire d'appellation couvre 260 hectares sur quatre communes : Vézelay, Asquins, Saint-Père et Tharoiseau. Une centaine d'hectares seulement sont plantés, dont soixante-dix de blancs revendiqués en Vézelay, ce qui confère à la jeune appellation un fort potentiel de développement. La nouvelle AOC entraîne la disparition de l'appellation régionale avec dénomination géographique complémentaire « bourgogne vézelay », en vigueur depuis 1997. Le cahier des charges se révèle plus sévère que le précédent, avec un rendement maximum ramené de 60 à 55 hectolitres par hectare et des vins qui devront titrer au moins 11° (10°5 pour les bourgognes vézelay).

Les vignes sont plantées entre 190 et 330 mètres d'altitude sur les coteaux pentus orientés sud/sud-est dominant les deux rives de la Cure, affluent de l'Yonne. Elles produisent des vins typiques d'un vignoble septentrional, mais dont le profil diffère sensiblement du grand voisin chablisien. « Nos sols recèlent une forte proportion d'argiles. Ils donnent des vins fruités, possédant une vraie typicité, avec une légère amertume en finale évoquant le pamplemousse », précise Matthieu Woilliez.

Les premières cuvées de « vézelay » seront mises sur le marché au printemps 2018. Le vignoble est exploité par vingt-cinq producteurs, dont une dizaine adhère à la cave coopérative Henry de Vézelay.


Repères

Vin tranquille blanc, cépage chardonnay.

70 hectares plantés, sur un total de 260 délimités.

Quatre communes, au sud de l'Yonne : Vézelay, Asquins, Saint-Père, Tharoiseau.

Rendement : 55 hl/ha.

25 producteurs.

Premier millésime : 2017.




retour

Articles similaires recommandés par la rédaction

Vézelay et bourgogne Côte-d'Or, officiellement nouvelles appellations Vézelay et bourgogne Côte-d'Or, officiellement nouvelles appellations

Les appellations Vézelay et Bourgogne Côte-d’Or viennent d'être officiellement reconnues.